Rares sont les marques qui fabriquent elles-mêmes leurs fragrances, la plupart confient cette tâche à des maisons de composition (Givaudan, IFF, Firmenich, Takasago, Robertet, Charabot, Mane etc…). La pemière est apparue avant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, l’immense majorité des produits parfumés se fait dans ces sociétés spécialisées qui attirent les compositeurs par leurs collections très importantes de matières-premières. Souvent cotées en Bourse, elles fabriquent aussi bien des parfums de luxe que de supermarché. Lorsqu’une marque veut lancer un nouveau produit odorant, sa demande est matérialisée par un “brief” qui est présenté à plusieurs maisons de compositionn mises en concurrence sur un même projet. Mais la première bataille à gagner est d’abord interne puisque, au sein de ces grands groupes, les parfumeurs sont déjà  en situation de compétition.

Le gagnant, tout au long de son travail est accompagné par un partenaire privilégié, l’évaluateur, qui va l’aider à développer son projet. L’évaluateur a acquis ses connaissances soit par une formation spécifique, soit en étant l’assistant d’un parfumeur, dont il pèse les formules. Il doit notamment veiller à éviter les produits que le consommateur n’apprécie pas. L’évaluation consiste aussi à trier l’ensemble des formules disponibles dans la société de composition pour les adapter, ensuite, aux nouvelles attentes des clients. Les maisons de composition vendent des matières premières aromatiques naturelles et/ou chimiques et des composition parfumées pour les cosmétiques, les produits de toilette (savons, dentifrices, shampoings, déodorants, gels douche, cristaux, sels pour le bain, après-rasage etc…), des produits odorants pour les lessives, les détergents, les produits ménagers et des arômes pour les produits alimentaires.

MICHEL ALMAIRAC dirige l’équipe créative de Robertet, leader mondial dans le domaine des ingrédients naturels. Partisan des formules ultra-courtes et spécialiste des orientaux, il est très reconnu dans la profession. Ce Grassois déplore le manque d’uniformité relatif aux interdictions et limitations d’utilisation des matières odorantes. Les grands groupes, en effet, ne sont pas d’accord et en fournissent des interprétations différentes, ce qui complique inutilement le travail de création. Il a créé de grands succès comme CASMIR de Chopard, CHLOE de Coty, L’EAU DE PARFUM de Bottega Veneta, et formé beaucoup de professionnels importants comme Annick Menardo, Anne Flipo, Christine Nagel.

ANNICK LE GUERER, Commissaire de l’exposition.

Exposition jusqu’au 18 mars 2012, péristyle et galerie de Valois (Paris 1er).